Cadre de vie
- Publié le 10 décembre 2020

Création de jardins de rue

Ces micro-implantations florales offrent à chacun·e de participer à l’embellissement des rues et permettent de planter les graines du changement. Depuis leur naissance en 2005 jusqu'à aujourd'hui, ce ne sont pas moins de 1 000 jardins de rue qui ont été créés.

Contenu

Un jardin de rue ?

A travers son programme «Lyon, Ville nature», la Mairie vous propose de participer à la végétalisation de la ville en jardinant au pas de votre porte.

Vous pouvez ainsi agir au quotidien avec vos voisin·e·s, pour transformer votre rue minérale en une rue jardinée, et redonner vie à votre quartier par de simples gestes de jardinage.

Ainsi, il est possible de faire une demande de jardin de rue et d’investir des pieds d’arbres, des jardinières publiques, des espaces dans les jardins et squares, ou encore de créer des espaces sur les trottoirs appelés Micro-Implantations Florales.

Dans le respect de la Charte des jardins de rue lyonnais, votre engagement favorisera la nature en ville et la biodiversité tout en créant du lien social au sein de votre quartier.

La ville de Lyon :

  • vous accompagne dans votre projet
  • réalise les travaux éventuels,
  • vous fournit terre, végétaux et conseils de jardinage
  • et vous confie ensuite la gestion du jardin de rue.

Avec son aide, devenez de vrai·e·s jardinier·ère·s urbain·es· !

 

Retours d'expériences de l'association Bien Vivre à Monplaisir La Plaine 

Qui êtes-vous ? Comment s’appelle votre association ? Quelle est sa mission ?

Notre association « Bien vivre à Monplaisir la Plaine » a pour objectif de contribuer à maintenir une bonne et belle qualité de vie dans ce quartier du bout du 8ème arrondissement, tant en œuvrant pour une prise en compte des intérêts de ses habitants dans les choix effectués par la mairie (PLU-H, entretien des voiries, etc.) et en contribuant à créer et renforcer les liens entre les habitants, par des rencontres (pique-nique au parc de Parilly par exemple) ou des échanges entre membres et sympathisants de l’association.

Qu’est-ce qu’un jardin de rue ? Qu’y trouve-t-on ? Y-a-t-il des plantes comestibles dans votre jardin de rue, comme dans le réseau des Incroyables Comestibles (http://lesincroyablescomestibles.fr/lyon/) ?

Nous avons mené une opération de fleurissement de pieds d’arbres avenue Paul Santy, ainsi que 2 MIF rue général Frère. C’est une opération d’embellissement mais pas de plantation de plantes comestibles (à l’exception de thym). Pour cela, il faudrait mener une analyse de la terre pour s’assurer qu’elle est compatible avec des plantations comestibles.

Quand avez-vous eu l’idée de monter le vôtre ? Qu’est-ce qui vous a fait passer à l’action ?

Nous avons eu cette idée fin 2019 et nous avons immédiatement rempli un dossier que nous avons déposé auprès des services concernés de la mairie.

Comment avez-vous monté le jardin de rue ? Avec qui ?

Nous avons ensuite démarché les habitants mitoyens des zones à planter pour s’assurer de leur soutien.

Que s’est-il passé ce dimanche 22 novembre ? Comment s’est déroulée la journée de plantation ?

Nous avons effectué les plantations le samedi 21 et le dimanche 22 novembre, dans le respect des règles sanitaires, en se relayant au pied des arbres concernés.

Quel a été la réaction des habitants de l’avenue Paul Santy rue Général André ? Positive, négative ? Pourquoi ?

Les habitants du quartier ont été nombreux à s’arrêter et à nous encourager et nous dire qu’ils appréciaient notre initiative. Les plantations sont respectées (quasiment pas de détritus) ; les cordelettes et piquets provisoires installés, en revanche, sont souvent abattus.

Que ressentez-vous aujourd’hui, maintenant que ce jardin est réalisé ? Fierté, motivation, sentiment d’appartenance à votre quartier, envie de l’entretenir, de le faire connaître ?

Après le travail mené, nous allons effectivement l’entretenir. Nous avons encore à installer des barrières, quand elles seront livrées, nous espérons d’ici la fin de l’année.

Nous verrons également au printemps, en fonction des plantes qui auront passé l’hiver (ou pas) et de ce que la mairie nous proposera, pour l’agrémenter en prévision des beaux jours.

Qu’est-ce que ce jardin de rue permet ? Création de lien social, cohésion entre voisin, changement du paysage de la rue, fraîcheur pour l’été, espace de pédagogie pour les enfants (et les adultes), tout cela à la fois ?

Ce jardin a créé du lien. Il peut devenir également un but de promenade, dans un quartier qui manque cruellement d’espaces verts, même si sa taille reste très modeste.

Quel est votre conseil pour que d’autres habitants du 8ème créent leur jardin de rue ?

Faire connaitre les procédures d’aide de la mairie, qui s’est montré ouverte et réactive.

Colonne de droite 1

 

Quelles plantes pour les jardins de rue ?

Lotier corniculé ©Eric Boglaenko

 

Vivaces : Campanule, Giroflée, Sauge, Muflier, Rose trémière, Linaire …
Pour un aspect plus sauvage : Vipérine, Marguerite, Mauve sylvestre, Centaurée, Scabieuse, lotier corniculé …
Plantes grimpantes : Chèvrefeuille, jasmin, passiflore...
Bulbes à planter en automne : Perce-neige, muscaris, crocus, narcisse et tulipe botanique...

Bloc recherche - Actualités