Développement durable
- Publié le 13 juillet 2021

Les cimetières de la Guillotière accueillent la biodiversité

Crédit photo : Muriel Chaulet

Les cimetières de la Guillotière sont devenus des refuges labellisés par la Ligue de protection des oiseaux. Pour que la biodiversité se développe dans ces lieux favorables… à la vie.

Contenu

De part et d’autre de l’avenue Berthelot, les cimetières de la Guillotière anciens et nouveaux représentent une surface de 22 ha désormais consacrée « refuge de biodiversité » par la Ligue de protection des oiseaux (LPO). L’inauguration a eu lieu le 11 juillet, en présence du président national de la LPO, Allain Bougrain-Dubourg. Ce label est rendu possible par l’approche écologique déployée par la Ville de Lyon pour l’entretien des sites : abandon des produits phytosanitaires, recours à une gestion différenciée, prise en compte de la biodiversité… Le nouveau plan de mandat prévoit notamment la renaturation des cimetières et le renforcement de ce poumon vert situé entre les 7e et 8e arrondissements de Lyon. De quoi imaginer la restauration d’une continuité écologique avec le parc Blandan, tout proche.

Expérience concluante à Loyasse

À l’intérieur, on peut essayer de repérer l’un des 40 nichoirs qui ont été installés, ou bien trouver la mare creusée à cette occasion et dotée de plantes aquatiques, pour se persuader que les cimetières sont des lieux de vie privilégiés pour la biodiversité. Les espèces profitent de ces endroits calmes pour prospérer. L’expérience de Loyasse est là pour le prouver. Dès 2016, il a été le premier cimetière de France à recevoir le label de la LPO. Depuis, le nombre d’espèces répertoriées sur site est passé de 30 à 50. À la Guillotière, les actions vont se poursuivre pour inventorier les espères, mieux prendre en compte la faune et la flore dans la gestion du site.
Au total, 133 sites sont labellisés refuge LPO à Lyon, dont 108 chez des particuliers.

Bloc recherche - Actualités